Le 7 mai, les Français auront le choix entre deux visions totalement antagonistes de l’Union Européenne.

Emmanuel Macron dont la qualification pour le second tour de la présidentielle a été saluée par Bruxelles et Berlin souhaite une Europe plus fédérale. Marine Le Pen souhaite que la France retrouve ses frontières et sa souveraineté dans tous les domaines.

Mais quelle est la marge de manœuvre du président français vis-à-vis de l’Union ? Est-il vraiment pieds et poings liés comme le dit le Front National ? La France a-t-elle plus à perdre qu’à gagner à quitter l’Union Européenne et la zone euro ?

Débat sur l’Europe entre Sylvie Goulard et Edouard Ferrand (FN) à retrouver en cliquant ici. 

Publicités