Chronique de France et d’Europe n° 12

21/04/2017

EN MEME TEMPS… Souvent, Emmanuel Macron a utilisé cette expression. Certains s’en sont moqués, n’y voyant qu’ambiguïté ou refus de choisir. D’autres ont été gênés, un peu perdus sans doute, à l’idée de devoir sortir des sentiers battus.

Tous ceux-là simplifient le monde complexe, riche de multiples facettes. Ils réduisent l’art de gouverner à des choix binaires, à des alternatives tranchées qui portent aux excès et aux confrontations. Dans le fond, si cette subtilité dérange, c’est très bien. Par contraste, l’ambiguïté fait mieux voir le danger des extrêmes et leurs fameux  « ou bien » : tu es un Français ou un étranger ; tu es bien né ou un pauvre type. L’Europe tu la changes ou tu la quittes.

EN MEME TEMPS. Rien n’est, dans le fond, plus intrinsèquement européen. Car l’Europe …

C’est se souvenir des guerres et EN MEME TEMPS, bâtir un avenir de paix.

C’est avoir le sens de l’Histoire et EN MEME TEMPS, saisir toutes les chances du numérique et de l’innovation.

C’est l’amour de la France et EN MEME TEMPS, l’amitié avec l’Allemagne.

C’est la vision du Nord, rigoureuse, et EN MEME TEMPS, la joie de vivre du Sud, chaleureuse car les êtres humains ont besoin de discipline et de bienveillance.

Ce sont des droits pour les Européens de souche et EN MEME TEMPS, pour tous les étrangers qui vivent dans la légalité.

C’est l’Europe de l’Ouest préservée du communisme et EN MEME TEMPS, l’Europe centrale et orientale qui en a connu les horreurs, ce qui laisse des traces.

Ce sont les plus performants et EN MEME TEMPS les plus fragiles ou les plus démunis parce que l’Europe n’est pas faite pour les élites seulement et que chacun est égal en dignité.

C’est une économie compétitive qui encourage le risque et EN MEME TEMPS, une société qui aide les plus vulnérables et leur donne toutes leurs chances.

C’est une économie ouverte sur le monde et EN MEME TEMPS des garde-fous et des frontières extérieures pour se protéger, au niveau approprié.

C’est un mode de vie moderne et EN MEME TEMPS, le souci de la planète.

Ce sont les hommes et EN MEME TEMPS les femmes, dans la mixité, pour la parité.

C’est l’Europe et EN MEME TEMPS le reste du monde car bien des sujets appellent des coopérations globales.

C’est la défense de la liberté et EN MEME TEMPS la lutte sans merci contre le terrorisme.

EN MEME TEMPS, ENSEMBLE, sans choisir, sans exclure, sans simplifier. Car le contraire est souvent un repli pour ne pas dire un égoïsme.

EN MEME TEMPS, la France et l’Europe. L’ambition est immense.

Le défi de concilier les contraires ne doit pas rendre arrogant, ni … mollasson. Il est le reflet de ce que nous sommes : des êtres humains qui admettent l’ampleur de la tâche, résolus à s’attaquer à la complexité. In fine ceux-là vont plus loin que les fanfarons niant la réalité.

Le 23 avril, il faudra tout de même faire une petite exception. Ne mettez pas plusieurs bulletins de vote … en même temps dans l’enveloppe. Juste celui d’Emmanuel Macron.

Publicités